NDDL: le projet qui divise depuis quarante

Quelques données sur le site de notre de Dames des Landes: son histoire, son environnement, ses paysages, ses décharges...
Avatar de l’utilisateur
BAILLET
Messages : 1687
Inscription : dim. mars 11, 2012 10:26 pm
Localisation : ch'timi
Contact :

NDDL: le projet qui divise depuis quarante

Messagepar BAILLET » ven. nov. 16, 2012 6:28 pm

Notre-Dame-des-Landes : le projet qui divise depuis quarante ans

Lire l'article du Monde.fr

Le projet a presque 50 ans : l'idée de créer un aéroport à Notre-Dame-des-Landes, à une vingtaine de kilomètres au nord de Nantes, est née en 1963. Depuis le début, promoteurs et adversaires du projet s'opposent, arguments contre arguments.
La saturation du trafic
Pour les autorités et pour Vinci Airports, gestionnaire de l'aéroport Nantes-Atlantique et de ses voisins de Saint-Nazaire et de Rennes, l'aéroport actuel est quasiment saturé. "Nous avons enregistré 3,25 millions de passagers en 2011 et nous dépasserons les 3,5 millions en 2012, explique Eric Delobel, directeur général adjoint chargé du futur aéroport chez Vinci Airports. Les prévisions de saturation pour 2020, avec 4 millions de passagers, risquent de se vérifier plus rapidement." Neuf millions de passagers annuels seraient attendus en 2050.

Pour les opposants, la saturation n'est pas à l'ordre du jour. "La capacité actuelle de l'aérogare est de 4 millions de passagers et elle peut être agrandie", explique la Coordination des associations opposées au projet d'aéroport. Surtout, insiste-t-elle, les prévisions ne prennent pas en compte la crise du pétrole et l'avenir incertain du transport aérien.

Alors que Nantes-Atlantique connaît 40 000 mouvements d'avions annuels, l'Aéroport du Grand-Ouest (AGO), nom officiel du projet de Notre-Dame-des-Landes, permettrait d'en recevoir 100 000. Les opposants avancent l'exemple de l'aéroport de Gatwick, près de Londres, qui accueille 280 000 mouvements annuels et 34 millions de passagers sur une surface plus réduite que l'actuel aéroport nantais. "L'éruption du volcan islandais, qui a en partie paralysé le trafic aérien européen en 2010, a entraîné la multiplication par trois du trafic à Nantes, sans que cela ne paralyse l'aéroport", rappellent-ils.
Luc BAILLET, architecte, cofondateur de RésoA+

Revenir vers « PRÉSENTATION DU SITE NATUREL NDDL »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité