L’amiante sature l'air de la tour Montparnasse

Depuis 2003, plusieurs membres de RésoA+ sont intervenu professionnellement dans le désamiantage de la TOUR INFERNALE. En 2006, le Conseil National de L'ordre des Architectes s'installe au 47ème étage. RésoA+ y organise plusieurs réunions...A priori, la présence d'amiante est connue, mais l'éradication complète et définitive n'a jamais été pas programmée. 13 aout 2013: un arrêté du Préfet de Paris ordonne une expertise suite à des dépassements du seuil d'alerte sanitaire...
Règles du forum
AVERTISSEMENT AUX VISITEURS: les sujets publiés ici sont des notes ou communiqués validés par RésoA+. Les informations confidentielles non publiables fournies par les membres du réso sont collectées dans une rubrique dédiée accessible aux seuls membres du CA et des honorables correspondants concernés.
Avatar de l’utilisateur
BAILLET
Messages : 1648
Inscription : dim. mars 11, 2012 10:26 pm
Localisation : ch'timi
Contact :

L’amiante sature l'air de la tour Montparnasse

Messagepar BAILLET » mer. déc. 11, 2013 3:39 pm

L’AMIANTE SATURE L'AIR DE LA TOUR MONTPARNASSE
LE MONDE | 11.12.2013 à 11h44 • Mis à jour le 11.12.2013 à 14h59 |
Par Emeline Cazi

Peut-on encore désamianter la tour Montparnasse avec 5 000 salariés à l'intérieur ? Deux cents pompes mesurent en permanence le taux de fibre d'amiante présent dans l'air du bâtiment. Lorsque les seuils réglementaires de 5 fibres par litre d'air sont dépassés, les chantiers de désamiantage dans la tour sont systématiquement montrés du doigt. Mais un pré-rapport d'expertise remis aux copropriétaires, à la préfecture, à l'inspection du travail et dont Le Monde a pu prendre connaissance montre que ces chantiers ne sont pas les seuls responsables et que la pollution vient aussi des gaines d'aération.
Cette mission d'expertise avait été commandée cet été par le préfet après une alerte à l'amiante détectée aux 33e, 35e, 37e, 44e et 45e étages de la tour. La société Amundi et l'assureur CNP avaient d'ailleurs fait évacuer leurs salariés. Le mauvais confinement du chantier des escaliers de secours était fortement suspecté d'être à l'origine de cette nouvelle alerte, mais par acquit de conscience, le préfet de Paris avait demandé à un expert de rechercher s'il n'y avait pas d'autres causes. L'inspection du travail et la caisse régionale d'assurance maladie (Cramif) soupçonnaient fortement les gaines d'aération et les gaines techniques de disperser l'amiante à tous les étages.

Lire aussi : l’Anses préconise de diviser par dix les seuils d’exposition*

Dans sa note d'étape, l'expert précise qu'il remettra ses conclusions définitives en janvier 2014 mais il confirme dès à présent la crainte de l'inspection du travail : les parois des gaines techniques sont amiantées et les gaines d'aération ventilent les poussières à tous les étages. Ces conclusions pourraient donc expliquer les dépassements enregistrés à des étages refaits à neuf, et alors qu'aucun chantier de désamiantage n'avait lieu à proximité. Ainsi, les 21 et 22 novembre 2012, la pompe installée au 48e étage, dans les bureaux du Conseil régional d'Ile-de-France, avait affiché un taux alarmant de 98,8 fibres par litre.

Les opérations de désamiantage sont à l'arrêt depuis cet été. Début octobre, pourtant, une pompe a enregistré un taux de 11,4 fibres par litre au niveau – 1. Un autre dépassement a été signalé en novembre. Des câbles électriques n'auraient pas été suffisamment nettoyés. Il n'empêche, des employés de l'immeuble et même le grand public, car les clients du centre commercial fréquentent les parkings, ont pu être exposés, sans le savoir, à des taux d'empoussièrement bien supérieurs à la réglementation.

Cinq mille personnes travaillent tous les jours dans la plus haute tour de Paris. Le désamiantage du bâtiment, symbole des années 1970, lancé au milieu années 1990, a déjà coûté plus de 250 millions d'euros à ses propriétaires. Des étages entiers sont censés être vierges de toute trace d'amiante, mais il reste encore le centre commercial, le hall de la tour, des zones techniques à dépolluer. La fin des travaux, prévue initialement pour 2009, a été décalée à 2012, puis de nouveau repoussée à 2017. Mais au vu des conclusions de l'expert, est-il raisonnable de continuer à faire cohabiter ces chantiers avec une activité de bureau ?

« AVEC TOUS CES EMPLOIS, VOUS N'Y PENSEZ PAS »

LIRE LA SUITE SUR LE MONDE.FR*

* 8-) les membres du réso pourront se rendre au CDI sous 24 h, pour consulter les articles en entier, grâce à la mutualisation des abonnements.
Luc BAILLET, architecte, cofondateur de RésoA+

Avatar de l’utilisateur
BAILLET
Messages : 1648
Inscription : dim. mars 11, 2012 10:26 pm
Localisation : ch'timi
Contact :

Re: L’amiante sature l'air de la tour Montparnasse

Messagepar BAILLET » mer. déc. 11, 2013 4:11 pm

Observation: les journalistes du monde semblent toujours aussi bien informées...
Après le buz de l'été, lancée par Francine Aizicovici, le 22 aout dernier, c'est au tour d'Emmeline Cazi de prendre de court ses consoeurs et confrères...
Or la question se pose: soit "Le Monde" détient des informations étayant preuve à l'appui que l'air de la TMM est "encore" pollué, et si gravement qu'il en est "saturé", donc irrespirable... soit il s'agit d'un grossissement circonstancié des faits déjà connus des sources autorisées...
En deux mots: certes personne ne nie le danger, mais soit il y a danger + risques imminent ou avéré... soit il y a risques potentiels maitrisés et possibilité de quelques incidents aléatoires, que certains diront inévitables...

Mais il ne peut y avoir de juste milieu.

Les autorités compétentes, services de la préfecture, DIRECCTE, ARS, et autres agences ou services de prévention des risques sont certainement attachés en cet instant, à imaginer un scénario d'évacuation en cas d'alerte sérieuse.
Notamment parce qu'ils avaient donnés 4 mois aux co-propritéaires pour désigner un expert capable de rendre un rapport avant le 13 décembre 2013. Soit vendredi prochain...
Délai repoussé semble-t-il de quelques semaines, selon le rapport d'étape déposé.
Sachant d'autant plus que le petit monde de la Tour est observée par lePole de Santé Publique du TGI de PARIS...

Car à multiplier tant les expertises que les points de prélèvements et de surveillance, personne n'est à l'abri de faire émerger un acte de malveillance, ou d'assister à un incident technologique entrainant un relargage de fibres occasionnel...
Espérons simplement que ni les caméras de surveillance ni les pompes de mesure d'air ne subissent pas la trêve des confiseurs...

Et de là à laisser insinuer, certes à leur insu, que l'air de Paris est potentiellement contaminé en permanence par les rejets des centrales de traitement d'air de l'EITMM, site unique et exemplaire du coeur de paris, les médias colportant le scoop du monde devraient tremper 7 fois leurs plumes dans l'encrier de la vérité avant de s'enflammer...

A suivre...

>> mise à jour du 31/01/2013
faisant suite à la parution de l'article du monde, ICADE a tenu conférence de presse le 11/12/13. L'expert témoigne via l'audio conférence.
Un article publié le 14/12/13 par le journal le Parisien contredit point par point les affirmations du monde...
D'ou le début de polémique sur le rapport d'étape tenu secret de l'expert...
Luc BAILLET, architecte, cofondateur de RésoA+

Avatar de l’utilisateur
BAILLET
Messages : 1648
Inscription : dim. mars 11, 2012 10:26 pm
Localisation : ch'timi
Contact :

Re: L’amiante sature l'air de la tour Montparnasse

Messagepar BAILLET » mar. déc. 31, 2013 3:21 pm

LES CO PROPRIÉTAIRES DEMANDENT ET OBTIENNENT UN DROIT DE RÉPONSE

Suite à la parution de l'article du monde du 11/12/13, l'AG des copropriétaire de la Tour Montparnasse ont demandé un drout de réponse qui a été publié le 20 décembre sur le site internet. `
Voir l'article complet >>> ici <<<

L'article et le droit de réponse seront étudiés, comme l'ensemble des documents publiés relatifs à l'expertise sanitaire en cours, par le Comité de médiation réuni par résoA+.
Ce Comité devrait se réunir début février 2014, après la publication du rapport de l'expert agréé par le préfet fin janvier 2014.
Luc BAILLET, architecte, cofondateur de RésoA+


Revenir vers « 75 - PARIS - TOUR MONPARNASSE »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité