Y a t il un risque amiante aux Antilles françaises?

Faits divers, annonces de manifestation, évènements, conférences... les sujets peuvent ensuite être reclassés dans les rubriques adaptées à des dossiers thématiques.
Avatar de l’utilisateur
BAILLET
Messages : 1648
Inscription : dim. mars 11, 2012 10:26 pm
Localisation : ch'timi
Contact :

Y a t il un risque amiante aux Antilles françaises?

Messagepar BAILLET » ven. sept. 22, 2017 9:13 am

Suite au passage consécutif des ouragans IRMA & MARIA, la Guadeloupe et les iles St Barthélémy et St Martin ont subis des sinistres conséquents.
Un point sur St Martin est dressé dans un communiqué des architectes de l'urgence:
    L’analyse des dommages sur les constructions réalisée par l’équipe d’Architectes de l’urgence à Saint Martin laisse apparaître que :
    • Il existe un écart important entre les déclarations catastrophistes initiales (95% de destruction) et la réalité, bien moins sévère en ce qui concerne les dommages sur les bâtiments.
    • Environ 5% des constructions sont détruites ou complètement inutilisables sans la mise en œuvre de travaux très importants.
    • Deux types de désordres majeurs sont à déplorer, les couvertures incluant parfois des éléments de charpente, et les menuiseries extérieures.
    • Les constructions légères les plus exposées sont les plus endommagées.
    • Les menuiseries extérieures types baies vitrées ont été très fortement impactées par les vents forts.
    • De manière ponctuelle en bord de mer, des constructions ont subi les vagues de submersion, ces constructions sont fortement endommagées.

Lire la suite ici: http://www.archi-urgent.com/ouragan-irma/

Un communiqué de l'Ordre des Architectes de Guadeloupe résume la situation après le passage de l'ouragan MARIA:
    (...) Au lendemain du passage de l'ouragan, l'ordre des Architecte de la Guadeloupe s'est mobilisé pour apporter son aide aux collectivités de ces deux îles, mettant en place une action d'urgence permettant de diagnostiquer prioritairement les bâtiments publics pouvant accueillir les personnes ressources institutionnelles. L’objectif est de leur permettre de coordonner et de mettre en place les mesures d'urgence.
    73 établissements ont ainsi été recensés.
    Dans un second temps, un diagnostic des logements collectifs sera établi pour permettre à ceux qui occupent ces logements partiellement détruits d'être logés décemment, puis d'organiser le relogement à moyen et long terme.
    Ayant pris l'attache des Collectivités territoriales et bailleurs sociaux, l'Ordre des Architectes de la Guadeloupe, accompagné du CAUE et d'autres acteurs de l'acte de bâtir (AIBG, AUG, FRBTP, CINOV...), a fait appel à ses membres afin de constituer des groupes d’experts pour diagnostiquer l'ensemble des bâtis et dresser une photographie exacte de la situation en vue de futures réhabilitations et reconstructions d’ouvrages.


J'ai rédigé ce jour un commentaire sur le site du CNOA, suite à ce communiqué:
    "La présence de matériaux et produits susceptibles de contenir de l'amiante est elle prise en compte dans la mission de diagnostic? Le 13/01/2017, à l'occasion d'un article sur le plus gros chantier de désamiantage de France, situé en Guadeloupe, il était indiqué que selon les estimations, 70% des bâtiments seraient amiantes en Guadeloupe, notamment suite à l'emploi d'un enduit de façade. > http://www.guadeloupe.franceantilles.mobi/actualite/economie/le-plus-gros-chantier-de-desamiantage-de-france-est-a-grand-camp-410652.php.
    Il serait opportun de poser deux conditions à la reconstruction à venir:
    - diagnostic intégral avant travaux, dont le repérage amiante, plomb et autres composants nocifs, y compris dans les remblais
    - programme de curage complet dans les bâtis endommagés afin de garantir l'éradication programmée de tous résidus nocifs du cadre bâti conservé.
    Par ailleurs, il serait opportun d'aider à l'installation d'un  microscope META en Antilles, car aucun labo accrédité n'a de filiale ultramarine. De ce fait, les échantillons sont envoyés par avion en métropole, ce qui ne facilite pas les bonnes pratiques en cas d'urgence.
    A l"occasion du Salon des Professionnels de l'amiante tenu à Paris les 13 & 14 septembre derniers, la question de l'innovation en matière de gestion de situation de crise en territoires ultramarins a été posée à Monsieur Alain MAUGARD, président du PRDA (Plan de Recherche et développement amiante) qui s'est dit inquiet de la situation et interessé par la question.
    De même, Madame Sylvie LESTERPT, Cheffe du Pôle Amiante à  la Direction Générale du Travail, a confirmé que l'Inspection du Travail de Guadeloupe disposait de tous les moyens nécessaires pour faire respecter le droit français en territoire ultramarin.
    La situation étant identique à St Barthélémy et St Martin, la question de l'éradication de l'amiante suite à des catastrophes naturelles ne peut aujourd'hui être ignorée."
Luc BAILLET, architecte, cofondateur de RésoA+

Avatar de l’utilisateur
AVATAR
Messages : 52
Inscription : sam. juin 09, 2012 11:17 am

Re: Y a t il un risque amiante aux Antilles françaises?

Messagepar AVATAR » jeu. oct. 05, 2017 11:49 pm

DROIT DE SUITE...
il m'a été signalé que les problèmes de l'immeuble de la Guadeloupe ont été "résolus"!

selon un article de France Antilles du 1er avril 2017 (??),
    Après plusieurs mois de désamantiage, la destruction de l'immeuble Résolu, à Grand-Camp, va débuter ce samedi. À sa place, un nouveau programme de logements va être réalisé. La transformation du quartier se poursuit.

    Ce samedi, les premiers coups de pelles vont être donnés pour démolir l'immeuble Résolu, à Grand-Camp. Un chantier réalisé dans le cadre de la rénovation urbaine qui suit son cours. Depuis plusieurs mois déjà, le bâtiment faisait l'objet d'un désamiantage. Étape coûteuse, mais obligatoire, avant la destruction de ce type de bâti. Les habitants et tous ceux qui passaient par là ont sans doute vu ce bâtiment emmailloté dans une grande bâche blanche. Des dispositions nécessaires pour protéger la population de toute particule d'amiante, matériau d'une dangerosité extrême.
Avatar, car je suis autorisé à rester anonyme, par le Grand Admin!

Avatar de l’utilisateur
AVATAR
Messages : 52
Inscription : sam. juin 09, 2012 11:17 am

Re: Y a t il un risque amiante aux Antilles françaises?

Messagepar AVATAR » sam. oct. 14, 2017 6:41 pm

un reportage diffusé le 21/09 sur canal+ en claire ici:
https://www.youtube.com/watch?v=0d_aECIe6yY

pas un mot sur le risque de pollution par la dégradation des équipements, des matériaux...

ni d'ailleurs dans le film très "léché" des archi urgentistes... aucune parole, aucun sous titre... que de belles images, sur une musique douce...limite cérémonie funéraire...
https://www.youtube.com/watch?v=2nnyDBH-tgA&feature=youtu.be
Avatar, car je suis autorisé à rester anonyme, par le Grand Admin!

Avatar de l’utilisateur
BAILLET
Messages : 1648
Inscription : dim. mars 11, 2012 10:26 pm
Localisation : ch'timi
Contact :

Re: Y a t il un risque amiante aux Antilles françaises?

Messagepar BAILLET » ven. oct. 27, 2017 5:53 pm

AMIANTE EN MARTINIQUE?

Voici un article de martinique 1ère, publié le 25/10/2017

Le scandale de l'amiante frappe des habitants d'Ajoupa-Bouillon
Les habitants de la cité Grenade à Ajoupa Bouillon, sont frappés de plein fouet par le scandale de l’amiante. Ils se battent pour rénover leur habitat mais ils n'ont pas de moyens suffisants. Pire, ces familles n’ont jamais eu de titre de propriété.

lire l'article ici http://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/scandale-amiante-frappe-habitants-ajoupa-bouillon-525313.html

Image
Extrait: Santé et environnement menacés

"Il faut compter en moyenne 20 000 euros hors taxes, pour désamianter une habitation. La DEAL (Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement de Martinique), propose des aides financières pour l’amélioration de l’habitat. Mais le montant ne dépasse pas 4 500 euros. Largement insuffisant pour les foyers à revenus modestes. Certains propriétaires ont donc préféré abandonner leur maison, pour aller se reloger ailleurs.

Quelques-uns ont été plus chanceux et ont pu rénover leurs habitations, après avoir économisé pendant des années. Seulement voilà, ces maisons en question, n’ont pas été désamiantées, tout simplement parce qu’il n’existe pas vraiment de filière de désamiantage, en Martinique. Une question se pose alors : que sont devenus les déchets amiantés? Bien évidemment, ils ont atterri dans les poubelles, ou ont été enfouis dans le sol, voire abandonnés sur le bord des routes."

Dont acte.
Luc BAILLET, architecte, cofondateur de RésoA+


Revenir vers « ACTUALITES DIVERSES »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité